Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – Sébazac 2    4-2

 

Match 20h – Terrain : assez bon malgré les pluies récentes, 1/8ème détrempé mais largement jouable – Pelouse : à bonne hauteur sous un tapis de… feuilles – Temps : Welcome Lévézou ! Neige et Grêle à l’échauffement puis été indien pendant le match – Température : 3° - Spectateurs : une 30aine qui avait bravé le froid, la pluie, la neige,…

Compo : Fa – Cédric, Ju, Juju, Vincent – Lio, Flo, Max, Ben.J – Ga et Nono. Remp. : Math, Rém et Pat.

Il y a 15 jours, l’ESCC connaissait pour la première fois de la saison le goût de la défaite en championnat contre le leader invaincu, Montlaur. Simple coup d’arrêt ou remise en cause du début de saison ? Pour répondre à cette énigme, l’ESCC recevait Sébazac, l’équipe réserve. Un bon vieux piège à l’ancienne. Les réserves d’équipe de Ligue réservant toujours des surprises. Bonnes ou pas. La rencontre de ce jour était la première d’une série de 3 qui va influencer pour beaucoup la saison.

Le début de match était plutôt bon pour les locaux. Jouant assez hauts, répondant dans les duels, jouant de l’avant, laissaient présager que l’ESCC était sans doute dans un jour avec. Nono et Ga pesaient sur la défense adverse qui avait un mal fou à relancer malgré un vent favorable. Max allumait la 1ère mèche mais bon le pétard était mouillé, le ballon passait à quelques mètres du gardien…Ce n’était que partie remise…Sur une touche rapidement jouée par Cédric, Ga calait une aile de pigeon dans la course de Max qui pénétrait dans le surface et dans un angle archi-fermé, Max, au lieu de caler sa traditionnelle talonnade décidait de frapper et… marquer ! Bien a lui pris donc avec cette initiative, l’ESCC menait 1-0. Au vue du début du match, cette ouverture du score était méritée, les visiteurs n’ayant été dangereux que sur CF parfaitement géré par Fa. L’ESCC continuait de pousser et commençait à déployer ses ailes, Vincent, latéral gauche tentait le double contact de l’année sur un débordement et s’emmêlait les pinceaux. 5 secondes et 80 mètres plus tard, les visiteurs égalisaient sur cette contre attaque rondement menée made in AJ Auxerre, il est vrai avec le concours de Vince, Fa et Ju. 1-1, tout était à refaire.  Max en profitait pour caler sa première gueulante à…un peu tout le monde.

Pas trop touchée par cette égalisation, l’ESCC repartait à l’abordage, Ga et Nono harcelant constamment la défense adverse qui commençait à fatiguer et commettre des fautes. L’une d’elles aux abords des 18 amenait le second but de l’ESCC. Après une discussion d’environ 5 minutes entre Max et Ben.J sur la combinaison la plus adaptée à ce CF, Max se décidait, enfin, à frapper et marquer ! What else ?! 2-1, l’ESCC avait bien l’intention, cette fois-ci de garder ce précieux avantage. Chose qui fut faite jusqu’à la 44ème, ou sur une remontée du bloc défensif local suite à un CF indirect, le libéro croisait dans le dos de la défense pour s’offrir un face à face avec Fa et retrouver un score nul. 2-2. Mi-temps. Score plus que rageant au vue de ce premier acte et du niveau de perf’ de l’adversaire malgré tout le respect qu’on leur porte.

Après une mise au point rapide et quelques réglages apportés à la mécanique, l’ESCC repartait. Rém’ dès son entrée pesait sur la défense. Signe rassurant l’ESCC avait repris ce second acte par le bon bout. Rapidement, Lio, milieu déf’ en position d’ailier…gauche centrait pied…gauche trouvait Ben.J qui remisait pour Rém qui trouvait Max pour le triplé d’une frappe croisée. Une belle séquence collective redonnait l’avantage à l’ESCC.

Quelques minutes plus tard, l’ESCC se payait le luxe de louper un péno suite à une légère faute sur notre fragile milieu gauche, Flo. Nono malgré sa frappe puissante trouvait le gardien sur sa trajectoire. Toujours 3-2. Malgré une légère frayeur sur un centre fuyant, l’ESCC n’était que très peu inquiétée, la défense et Juju envoyaient du tacle glissé à la pelle. La température corporelle de Fa descendait alors à 3°…L’ESCC continuait à pousser pour aller chercher ce 4ème but qui règlerait l’issue du match. Les locaux accumulaient les corners, Lio puis Max étaient à deux doigts de trouver les filets et sur un des multiples corners suite à un ballon repoussé, Flo accompagnés des dieux du football, calait une demi-volée on the lulu. 4-2, il restait 10 minutes à jouer, le match était plié la victoire de l’ESCC ne faisait plus aucun doute.

Seul point négatif, l’arbitre trouvait le moyen de distribuer 5-6 jaunes au total, alors que le match se disputait dans un très bon état d’esprit. Mais le bon principal était là, l’ESCC n’avait pas tremblé à domicile et reprenait sa route victorieuse. Prochaine étape, St Georges, samedi prochain.

 

Buts : Max*3 et Flo.

Passeurs : Ga et Rém’ 

La couenne d’or : Flo, pour sa joie de buteur digne des plus grands attaquants italiens. Fabrizio Ravanelli sort de ce corps !

  Flo, couenne d'or

 


Les gestes du match :

-L’aile de pigeon de Ga qui s’avère décisive sur le 1er but de Max. Zlatan touch’.

-Le dégagement de Fa, qui se transforme en chandelle à faire pâlir d’envie Jean-Baptiste Elissalde.

-Rém’ et sa frappe devisée plein axe. Direction la touche.

-Max et son CF de 30 mètres, le ballon est en orbite encore.

-Le double contact de Vince…loupé. On le baptisera « la Leo Messi inversée ».

-Le petit cri de Flo quant il obtient le péno. Un véritable petit chien.

-La Madjer du 11 adverse qui remet en pleine course en son latéral. Pas mal. Faut reconnaître.

-L’engagement de Max sur le 2ème but encaissé. Au poteau de corner. Sniper.

-L’arbitre et sa fabuleuse expression : « Je l’avais senti n°10, ça fait 10 mètres que vous voulez faire faute ». Une nouvelle notion. L’interprétation d’intention de faute par avance.

-La scène de joie de Flo. Couennesque.

-Les tacles glissés de Juju. Une lame.

-Le début de congélation de Fa. Il a fallut qu’on lui verse un jaune pour qu’il retrouve l’usage de ses doigts.

A compléter…

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :