Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC 0-3 EFC 88 

 

Ce samedi soir, après avoir touché du doigt les étoiles le weekend dernier, nos féminines de l'ESCC ont vécu un dur retour à la réalité. Elles recevaient leurs invitées baraquevilloises chez Philomène, dans des conditions météo plutôt agréables.

Cependant, nos filles faisaient la grise mine : elles n'étaient que 12, et sans gardienne... Tant pis, on ne se laissera pas abattre par si peu, l'équipe de Baraqueville est en bas de tableau, malgré le fait qu'elle soit en confiance...

En bref, la chose était vraisemblablement prenable.

 

Début de la rencontre, l'ESCC est dans la place, et réalise une bonne entame de match, avec Lisou en gardienne. Clairement, on aime à courir dans le carré de pelouse adverse, et, pour honorer les bonnes habitudes, on emménage les côtés, entre réunions Tuperware et StanHome. Caro' et Math' ont pourtant bien essayé de bouger ce petit monde, mais sans grand succès. La ligne défensive est quelquefois mise à mal, mais la gardienne de Baraque ne se laisse pas bouger si facilement, tout comme sa copine la 5°, à peu près 3 fois plus caisse que la nôtre... Peu d'occasions à retenir de cette première mi-temps donc, sauf celle de Charline qui manque l'immanquable sur une passe de Sarah, à deux mètres des buts... Pas grave, si on continue le pressing, ça rentrera pense-t-on encore à ce moment là.

Lisou, quant à elle, ne connaît pas de grave dangers, si ce n'est des ballons à trois à l'heure qui roulent par hasard dans la surface...

 

Changement à la mi-temps, elle laisse sa place à Charline, et la remplace en attaque. En tout cas chapeau les filles, il le fallait.

 

Début de la seconde période, et le scénario devient salement moins glamour qu'en première. Auré n°5 se blesse (ou se fait blesser), et passe d'une cheville en carton à une cheville en papier mâché. Elle retrouve pourtant rapidement ses pairs après le diagnostic de nos docteurs de touche. Puis, après une jolie tentative de Lisou qui passe un peu trop en dessus du cadre, l'adversaire inscrit son premier but, but qui met sans nul doute un coup au moral des Noires et Blanches. Il reste du temps, tout est possible, mais le réalisme offensif qui fait défaut à l'équipe depuis trop longtemps s'exprime là dans toute sa splendeur.

De l'autre côté en revanche, c'est cotillons et champagne lorsqu'elles marquent le second but, puis le troisième....

Jolie claque pour l'ESCC, en panne de résultats en championnat. "Tant que vous gagnez LE match, c'est l'essentiel"  s'entend-t-on dire. On aimerais quand même fêter une victoire tous les weekends non?! Et l'honneur, l'amour du sport et de la victoire, il est où?! Si l'on entre dans la spirale de la défaite, on part avec un boulet au pied...

 

Vendredi prochain, c'est à Bozouls que nos filloux se déplaceront, pour jauger le morceau qui les attend. Et quel morceau... Si on leur sert un match comme les 4 derniers, elles vont bien se marrer. 

Avis les copines, faut pas être ridicules!

 

On retiendra peut-être (et pas longtemps) quelque chose de ce match :

 

-Le non-port de bonnet de Bouba, qu'il va remettre très vite sous peine de représailles.

-Auré qui pourrait courir avec une jambe en moins s'il le fallait, elle taperait même les 6m.

-La troisième mi-temps, nécéssaire.

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :