Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Agen – ESCC    0-0

 

Match 20h – Terrain : De loin, semblait bon mais boueux, humide et lourd - Arbitrage : from the LOT, plutôt bon – Pelouse : R.A.S. – Temps : humide mais bon – Température : 10 ° - Spectateurs : une soixantaine avec une bonne chambrée de l’ ESCC et le retour de ses ultras. A signaler la rentrée sous fumigènes, attention aux interdictions de stades à venir ! – 3ème mi-temps : soft mais bien présente !

 

 

Compo : Enzo, Nico, Kiki, Pat, Fals’, Kevin, Bast, Ga, Lio, Cani, Math, Max, Flo et Ben.J

 

 

Réaction. Il fallait réagir après la demi purge (demi pour la 1ère MT) offerte à Druelle. Et oublier tout ce qui avait été fait et mal fait le week-end dernier. Malgré tout, restaient certains stigmates de Druelle. En effet, le wagon de blessés ramenés du dernier match allait modifier considérablement le groupe des 14 et logiquement la compo de départ. Au regard de celle-ci, en effet, on constatait certains rictus lorsque les 14 la découvraient dans les vestiaires. De part et d’autres. Surprises et incertitudes. Le début de match rassurait tout le monde, l’ESCC était bien « on the place ». Positionné haut le bloc récupérait très rapidement le ballon et portait le danger tout aussi vite. Les 20 premières minutes étaient d’excellente facture. Plutôt surprenant au vue, premièrement, des modifs dans l’équipe et deuxièmement, du terrain humide et difficile à jouer. Le seul bémol c’est que l’ESCC n’arrivait pas à trouver le dernier décalage, celui de la dernière passe ou, sinon, les noirs et blancs butaient sur le gardien et ses multiples prises de balles aériennes. Agen cherchait à ressortir mais mettait l’ESCC en danger que sur de longues balles en profondeur, bien négociées par Math et sa défense, ou sur CPA mais sans danger. Après un quart d’heure au milieu de la 1ère MT de moins bien pour l’ESCC, celle-ci finissait à nouveau bien le premier acte mais rien n’était toujours marqué.  

La seconde mi-temps, en terme de qualité était bien plus médiocre. Le jeu beaucoup plus haché faisait tomber le match dans un faux rythme total. Malgré plusieurs CPA, pas assez bien négocié par les noirs et blancs, l’ESCC ne se procurait que trop peu d’occasions. Flo, cependant à la 80ème, sur un ballon volé dans les pieds d’un des défenseurs centraux s’en allait défier le portier adverse mais butait sur ce dernier. Le tournant du match peut être avec ce dernier duel ou le False, à la lutte avec le 4 adverse, était écarté de manière virulente. L’arbitre sifflait faute contre…le False. Mouais….

Alors oui le match du bord a semblé plutôt en mode joga mochito mais dans l'esprit et les valeurs fondamentales, les noirs et blancs se sont retrouvés. Là était sans doute le plus important après la contre performance, c'est le moins que l'on puisse dire, du week-end précédent. Mais restons humble, tout va très vite en foot comme dirait J.M. Larqué : "Il y a sept mois (avant son succès en Coupe de France), le Paris Saint-Germain était en crise, il est aujourd'hui sur le podium. Voilà les mystères du football qui doivent nous rendre extrêmement humbles dans nos analyses et nos pronostics."

 

Les gestes de la journée :

 

- La compo de départ. Y avait un truc qui clochait en n°1 mais finalement, à l’aiiiiiise.

- Math et sa phrase : « C’est peut être un tournant de ma carrière ». Suite à l’annonce de son poste.

- Max et sa montée machine qui perfore 3 rideaux pour frapper…pffff, on ne sait ou ! Le ballon est retombé entre Gages et Laissac.

 - La relation aérienne de Nico et Lio.

- une faille spatio-temporelle dans l’histoire du football mondial. Kevin a fait un retour défensif. Enfin, a fait une course de 10 mètres vers son but.

- la demande du 9 adverse à Max en fin de match. Plus chelou, y a pas : « Vas y laisse moi te tacler, je veux prendre un rouge ».

- le 1er ballon du 14 adverse. Duel avec Max. Bruit de fer. Welcome.

- La frappe de False, après un une-deux subtil en famille avec Ben.J, dans un angle estimé par les experts à 3 degrés. Autant dire, voué à l’échec alors que Ga attendait patiemment au centre.

- Les relations au pied de Math. Style peu académique mais efficace ô possible.

- La combi sur touche qui marche. Et plusieurs fois. Truc de galactique.

- Mode otarie jongle activé par Ben.J un peu. Oui un peu beaucoup, c’est vrai.

- Le False et son dernier duel du match : « j’aurais eu des cornes, je le transperçais ! »

- Pat et son tassement de vertèbres sur un ballon aérien.

- Cani et ses potes de la charnière centrale.

 

 

A compléter…

 

 

 

Buts :

 

Passeurs :

 

Couenne d’or : Flo, pour ne pas avoir été le héros de tout un peuple en échouant sur son face à face de la 80ème.

 

03364.JPG

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :