Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC  – USCreissels         3-2

 

 

Match 20h – Terrain : moyen + - Arbitrage : médiocre, dans la compensation d’un côté ou de l’autre… – A.D.A.F. : 57 € - Pelouse : moyenne  – Temps : humide – Température : 10° - Esprit du match : de la tension au vu de l’enjeu - Spectateurs : 80 – 3ème mi-temps : pleine de désarroi…

 

 

Compo : Fa, Enzo, Cédr’, Phil, Juju, Kevin, Flo, Ga, Max, Will, Ju, Yo, Den et Ben.J

 

 

« Cependant, tous ces calculs n’interviendront qu’en cas de succès de l’ESCC. Il ne faudra donc pas se tromper d’objectif : d’abord vaincre chez soi (ce qui permettrait en plus de mettre fin à la série en cours…) puis attendre…la bonne nouvelle. Espérons le tous…

RDV samedi sur les coups de 22h pour le verdict... »

 

Après la défaite du week-end dernier contre Capdenac, les lignes ci-dessus venaient en forme de conclusion dresser l’enjeu de la dernière rencontre. En effet, l’ESCC pour cet ultime match ne possédait plus toutes les cartes en mains.

La réception de Creissels, déjà condamné avant le début de la rencontre, devait obligatoirement se conclure par un succès.

Pas de round d’observation, l’ESCC débutait le match avec intensité et une énorme envie. Les occasions sur CPA ou dans le jeu ne tardaient pas à venir. L’envie d’ouvrir le score très rapidement empêchait les locaux d’avoir la justesse nécessaire dans le dernier geste ou le brin de réalisme suffisant pour ouvrir le score. Tour à tour, l’ensemble des joueurs offensifs se procuraient des occasions. Loin de se présenter en faire valoir, les visiteurs faisaient preuve d’engagement et d’agressivité. Impliquée comme lors d’un match de pleine saison (et tant mieux pour l’esprit et l’éthique !), les visiteurs rendaient coup pour coup.

C’est ces derniers d’ailleurs consécutivement à un contre rondement mené que l’ouverture du score. Max stoppait à la limite de la surface l’attaquant adverse. Le CF sur la ligne des 18 était parfaitement exécuté. 0-1. Et douche froide pour les locaux au vu de la domination.

Ces derniers, cependant, ne vont pas trop tergiverser. Une petite dizaine de minutes plus tard, Flo se fait découper côté droit. Et se fait vengeance lui-même en envoyant le CF dans l’équerre opposé. 1-1. Et alors que Denis est déséquilibré dans la surface, 3 à 4m à l’intérieur de celle-ci, l’arbitre signale un…CF sur la ligne ! Après la main oubliée en début de match dans la surface. Voila une autre erreur. C’est alors que le match dans une logique de compensation bien inexplicables, justifiant par la même des cartons pour des fautes anodines ou des fautes oubliées pour « effacer celle d’avant » et cela, d’un côté ou de l’autre… Pour revenir au jeu, l’ESCC, à quelques minutes de la mi-temps, va encore une fois, contre le cours du jeu, encaisser un but en contre. Sur le côté gauche, le 9 adverse, après avoir fixé deux défenseurs, écrase sa frappe mais Fa ne peut assurer sa prise de balle et laisser filler la sphère… 1-2. Mi-temps, l’ESCC est menée après avoir pourtant dominé ces 45 premières minutes. Et condamnée à la descente…

Alors que l’ESCC débute le second acte avec les mêmes intentions, les visiteurs sur leur première offensive côté gauche obtienne un CF. Anodin. Pas tant que ça car Max pour sa deuxième faute du match reçoit son second carton jaune ! Pas trop de psychologie pour le coup surtout au vu du duel ayant entrainé la faute ! L’ESCC va devoir évoluer à 10 pendant 40 minutes et remonter un handicap de 2 buts ! Bien que supérieur dans le jeu, et pourtant menée, la mission de l’ESCC s’avère alors bien compliquée… Impossible ?

C’est alors que le match va basculer dans une autre dimension. Condamnée à revenir au score, l’ESCC va devoir compenser l’absence d’un des leurs par une générosité et une abnégation énorme. 2 joueurs vont alors se détacher un peu plus : Kevin, en point d’appui offensif (ah si seulement ses performances sur la saison avaient été du niveau de ces deux derniers matchs, on aurait quelques points en plus au vu de son poids (sportif !) pris dans le collectif) et Enzo qui va prendre le rôle de libéro-relanceur dans la défense à 3.

La réaction de l’ESCC va, dans un premier temps, intervenir sur CPA mais le manque de justesse va empêcher les locaux de revenir au score. C’est finalement par le jeu que la remontée va débuter. Premièrement sur une action qui voyait l’ESCC tournait autour des 18 telle une équipe de hand, Den obtient un très généreux penalty qui remet les équipes à égalité à la 65ème. 2-2. Ensuite et dans une période très tendue ou l’ESCC contrainte de défendre à 1/1 derrière, prenait tous les risques offensifs, l’opportunité du 3-2 allait arriver. Sur un corner adverse, le ballon dégagé est récupéré par Kevin qui va trouver Ben.J côté à hauteur de la médiane qui après quelques dribbles chaloupés et après avoir fait parlé sa vitesse toute relative, obtient un penalty après avoir été déséquilibré. Den pour le suspens envoyait la sphère en dessus des buts ! On jouait alors aux alentours de la 75-80ème. Une dizaine de minutes pour aller chercher ce 3ème but libérateur. Willy sur un centre de Kevin, fort devant le but, était à 2 pointures et demi de libérer l’équipe. En vain.

Et finalement, en parallèle de son rôle de libéro-relanceur, c’est Enzo, en président exemplaire qui libérait tout le monde en catapultant d’une tête rageuse au second poteau un corner de Flo, plein lulu. 3-2 à la 85ème, après une seconde mi-temps « folle». Un ultime corner adverse faisait frissonner tout le stade. Au second poteau le 4 adverse, esseulé, loupait complètement sa reprise.

Quelques minutes plus tard, l’arbitre libérait l’ensemble des acteurs en sifflant la fin du match et la clôture de la saison 2011/2012. Il était 22h. Pas de scènes de joie cependant. Il restait à attendre le verdict des autres matchs…

22h10 : fin du suspens… Et scénario catastrophe, les trois équipes en lutte avec l’ESCC pour le maintien s’imposaient elles aussi (SOMillau face à Druelle, Agen face à Capdenac et EFC88 face à Gages) dont deux, presque inexplicablement, contres des équipes en lice pour l’accession. Des résultats à rendre bien perplexes les parieurs tant les pronostics d’avant match furent déjoués… Le scénario idyllique venait de se transformer en « catastrophe ».

Toujours est-il que sportivement, le verdict était sans appel. L’ESCC était rétrogradée pour un goal average défavorable par rapport à EFC88 (ces deux équipes étant égalité parfaite sur les 3 premiers critères relevant du goal average particulier, il a fallut « l’intervention » du 4ème ! pour départager ces équipes...).

Une issue cruelle sur laquelle nous reviendrons prochainement après l’assemblée générale de cette fin de semaine.

Si le cœur nous en dit…

 

 

 

Buts : Flo, Den’ et Enzo

 

Passeurs : Flo

 

Le match côté média : ici

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- le troisième but d’Enzo, récompense d’une deuxième mi-temps collective énorme

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- Creissels et l’esprit affiché, qui n’aura rien lâché jusqu’au bout. L’esprit sportif aura été préservé jusqu’a dans le temps additionnel du dernier match. En fut-il pareil ailleurs ?

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- l’entrée de Yo en mode « footballeur dans les 60’ » sans ses protèges tibias !

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :