Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – Luc/La Primaube F.C.    0-2 

 

Match 14h30 – Terrain : Moyen, on va dire adapter à l’accueil d’une DHR ;-) - Arbitrage : Trio d’arbitres, réception de D.H.R. oblige… On va dire que les joueurs ont grandement faciliter la tâche aux officiels – Pelouse : verte – Temps : froiiiid, welcome Lévézou – Température : 5° - Spectateurs : une centaine - 3ème mi-temps : au chauuuud !

 DSC02428

 

Compo : JeanSi, Pat, Enzo, Nico, Kiki, Ju, Fals’, Cani, Ga, Lio, Math, Max, Kev’ et Ben.J

 

DSC02453

Coupe du Midi. Probabilité de la remporter : quasi inexistante. Surtout, si dès le second tour et le premier inter-district, on commence à s’enquiller des D.H.R…  La confrontation du week-end était donc surtout un match « bonus ». Du bonus pour les joueurs et le club à l’idée d’affronter un club évoluant à une marche de l’élite régionale, Luc-La Primaube. Pour l’équipe adverse, a contrario, ce match, cette étape devait être qu’une formalité. Equipe relativement sûre d’elle vu l’important turnover constaté. En même temps, quand vous avez deux équipes au niveau régional et les joueurs qui vont avec, ça facilite bien des choses.

DSC02432


Toujours est-il que l’ESCC débutait, comme prévu et demandé, sans complexe le match. Bien que malmenée les 4-5 premières minutes, les locaux progressivement ressortaient. Plutôt proprement. Positionnés, logiquement, assez bas, les noirs et blancs au fil des minutes commençaient à prendre plus d’assurance dans les sorties et remontées de balle. De plus, Math et le False, très présents, posaient de gros problèmes à la ligne défensive. C’est le False qui offrait à l’ESCC la 1ère opportunité. Sur un de ces multiples pressings, il récupérait la balle et enchaînait en suivant. Trop de précipitations, au vue de l’espace qui s’offrait à lui mais l’intention était là. Défensivement, l’ESCC, bien qu’en place concédait de (trop) nombreux CPA en raison de l’utilisation incessante des couloirs par les visiteurs. Malgré la petite dizaine de corners, l’ESCC, relativement souveraine, au niveau aérien dégager le danger. Sur une offensive de l’ESCC mal maîtrisée, le 10 adverse, sur le contre, trouvait l’arrête externe du poteau de JeanSi, semble t-il sur la trajectoire si, d’aventure, la frappe avait trouvé le cadre. Max, consécutivement à un gros pressing du False venu gêner la sortie du gardien héritait d’un ballon à 25mètres mais ne pouvait cadrer sa demi-volée alors que le but était déserté. Ben.J sur une demi-volée consécutive à un dégagement d’un centre s’essayait à l’entrée des 18m. L’ESCC concédait paradoxalement les plus grosses occases sur des contres attaques adverses. Après la première qui avait trouvé le poteau, c’est JeanSi qui nous sortait le grand jeu en repoussant, main ferme, la reprise plat du pied de l’attaquant adverse sur un centre venu côté droit. C’était la dernière véritable grosse opportunité adverse du premier acte si ce n’est deux ultimes frappes lointaines du 9, sans danger. Côté ESCC, le dernier qaurt d’heure voyait Max héritait de 2 excellents ballons et 2 excellentes positions de frappes. La 1ère côté gauche sa frappe croisée trouvait les gants du gardien. La seconde, après un décalage Joga Bonito de Ga, trouvait le gardien, tout heureux de retomber sur le ballon alors que celui-ci prenait le chemin des filets. L’ESCC avait elle laissé passer sa chance ? Les deux équipes atteignaient la mi-temps sur ce score nul et vierge. Malgré un début de match difficile, l’ESCC, avec calme a su poser son jeu et s’offrir quelques opportunités plus qu’intéressantes. La moitié du chemin était faite.

DSC02440

L’ESCC avait beaucoup plus de mal à reprendre par le « bon bout » la 2ème MT. Malgré tout,  l’ESCC s’offrait les 2 premières occases de cette seconde MT. Max, à une 20aine de mètres côté gauche tentait la frappe enroulée mais sans danger pour le gardien. Mais c’est Math surtout, lancé en profondeur, qui sur sa frappe croisée obligeait le gardien à repousser en corner. La sortie de Lio pour saignement au bout d’une 15aine de minutes déstabilisait l’équipe. Sur un CF indirect venu côté droit, le 9 adverse ouvrait le score. But refusé pour un hors jeu. On jouait depuis une 20aine de minutes mais l’ESCC, malgré ce score 0-0, ne semblait pas être encore entrée dans ce second acte. En atteste, le bloc équipe reculant incessamment, un jeu plus pauvre et un nombre d’occases se réduisant. D’ailleurs JeanSi nous laissait dans le match en détournant sur le poteau une demi volée adverse. Sur un débordement adverse côté gauche, Nico à la lutte obtenait un 6m. Enfin croyait t-on… L’arbitre revenait à une faute préalable… On en recherche l’origine. Ce type de duel, on en trouve 200 / matchs. CF indirect. Erreur de marquage au second et ouverture du score. 65ème 0-1. Amoncellement de petits détails et grosse conséquence. Mieux aurait il valu prendre un but de Jésus ou suite à une action collective (qui serait arriver vu comme l’ESCC déjouait, il est clair) qu’un but consécutif à ce CF litigieux. L’ESCC menée 1-0 allait faire l’exact contraire de ce qu’il aurait fallut faire. En « explosant » son bloc, en étirant les lignes et en jouant un jeu plus direct, l’ESCC facilitait la tache de l’équipe adverse qui se procuraient de nouvelles occases mettant à contribution deux fois Jeansi avant le second but sur contre à la 75ème d’une frappe croisée. 0-2.  Aussi, Cani et Kevin étaient sevrés de ballons. Seul un dernier CPA esquissait une petite opportunité pour l’ESCC.

DSC02452

L’ESCC s’inclinait donc 2-0 au terme d’un match assez paradoxal. Une première mi-temps complète avec un contenu et un projet de jeu cohérent contre une telle équipe et, avec un peu plus de réussite, les noirs et blancs auraient pu virer en tête. Une seconde, bien plus laborieuse, ou la sortie de Lio, parallèlement à une reprise de 2ème MT plus timorée, n’a pas vu l’ESCC confirmait les bonnes dispositions entrevues en 1ère MT. Les adversaires ont su aussi élever leur niveau pour faire le boulot et disposer de l’ESCC au terme d’un match disputé dans un excellent état d’esprit.

Retour au championnat avec la réception de la JSL, samedi à Curan…

 

DSC02434

 

Un merci particulier à Blandine, photographe du jour.

 

Les gestes de la journée :

 

- False, tout heureux d’apprendre qu’il allait se coltiner deux centraux d’1m85-90. Seul.

- False et Enzo, les gros lourdos quant ils repartent dans leur trip « dessin animé ».

- False et la petite planche prise en 1ère MT côté gauche. Elle était belle.

- Lio et sa mythique phrase : « je n’aurais pas eu mon nez, je prenais le ballon en pleine tête.

- Les deux frappes de 857 mètres du 9 adverse. Jean-Si devait être sans doute avancé sur leur séance vidéo.

- L’arbitre central qui croyait qu’on avait mis le gardien de la 3.

- False et son concept de dilatation. On n’en dira pas plus.

- Nouveau concept. Le tacle double lame. Action d’exécuter simultanément 2 tacles parallèles pour être sur de récupérer la balle. Normalement. Dépositaires : Nico & Ben.J. En tandem.

- Le petit vol de corner après « le tacle double lame ». Ballon touché par « Nico et Ben.J », levage de bras pour s’assurer du 6m alors qu’ils savent pertinemment qu’il y a corner. Décision arbitrale : 6 m. Machine.

- False et ses têtes. Chelou.

- Math qui fait croire aux dirigeants adverses qu’il a reculé libéro. A d’autres…

- Math et Lio sur le terrain : 0-0. Sortie des 2 trentenaires. 0-2. Vous avez dit importants ?!... Expérience…

- Kevin qui s’en va fixer, fixer, fixer, fixer, fixer,…Ah mer**, 6 mètres…

- le coup de pied de dégagement d’un ballon chaud par Ben.J dans le…coude de JeanSi…

- L’arrêt du Q du gardien adverse sur la frappe de Max.

- L’énervement subit du 4 alors qu’il n’y avait pas eu un duel chaud du match… ??

- L’explication de l’arbitre pour justifier le saignement de Lio : « c’est toi (oui oui tutoiement.. !) qui l’a percuté ». Toi = Ben.J, à 20 mètres du duel où Lio prend le coup de coude, involontaire, adverse. Machine de justification cet arbitre

- Les 4 touches consécutives à refaire. 2-2. Match nul.

 

A compléter…

 

Buts :

 

Passeurs :

 

Couenne d’or : False, pour chandelle de la tête. Artistiquement parfait.

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :