Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC  – CS Séverac 2         5-1

 

 

Match 20h – Terrain : bon et très bon avec une tonte de plus - Arbitrage : bon mais l’esprit général facilitait les choses – A.D.A.F. : 14 € - Pelouse : un peu haute  – Temps : propice au football – Température : 20° - Esprit du match : bon mais bruyant…encore ! - Spectateurs : 60 – 3ème mi-temps : en mode inauguration à Curan ! Bigup à ce nouveau lieu, futur haut lieu, on l’espère, de 3ème MT endiablées !

 

 

Compo : Fa, Enzo, Patxi, Juju, Kevin, Cyril, Ga, Max, Remy, Djo, Kiki, Math et Ben.J - Mars

 

 

 

Episode 1/22.

Après avoir parachevé victorieusement sa prépa estivale de deux tours de Coupe du Midi, l’ESCC retrouvait le championnat avec la réception de l’équipe réserve de Séverac.

Un premier combat, une première journée,…dans l’inconnu. Inconnu renforcée par le fait d’affronter une équipe réserve d’un groupe fanion évoluant en ligue. Toujours quelque peu à double tranchant.

Impression confirmée avec les traditionnelles 5 minutes de début de match en contre sens total. Résultat similaire à la semaine dernière : l’ESCC concédait l’ouverture du score sur une balle en profondeur, Fa hésitait à sortir, l’attaquant adverse ne tergiversait pas. Prise de balle, plat du pied, 0-1. On jouait la 5ème et ce but précoce semblait tout remettre en cause. 2-3 minutes passées où tout le monde souhaitait apporter sa pierre tactique à l’édifice… Heureusement, l’ESCC revenait rapidement dans la partie. Après qu’un CF excentré de Ben.J dévié par un adversaire n’était pas loin de tromper le gardien adverse, c’est sur un autre CF que l’égalisation intervenait. CF indirect, sorte de corner ouvert, Ben.J décalait Max qui en déchirant  sa frappe complet permettait à Cyril d’hériter d’un ballon idéal. Une frappe en pivot sèche remettait les équipes à égalité dès la 10ème.  Sans paniquer, l’ESCC revenait dans le coup et dégageait une impression de supériorité, notable en termes de fautes provoquées surtout sous l’impulsion de Kevin, cependant quelque peu en mode pleureuse sur chaque contact avec l’herbe verte de Philomène. On jouait aux alentours de la 15ème quand justement Kevin  transformait un CF direct avec l’assistance involontaire du gardien adverse à la prise de balle timide. 1-2. L’ESCC virait en tête pour la première fois du match et allait ne plus être repris. En effet, les visiteurs malgré 2-3 corners éprouvaient pas mal de difficultés à mettre en danger le bloc défensif enfin calé. Les joueurs de l’ESCC, dominateurs, continuaient et essayaient de faire la différence par le jeu au sol. Et sur un enchainement  assez exceptionnel que le troisième but intervenait. Consécutivement à un centre côté gauche, Cyril et Gaël calait un une-deux ultra rapide et ce dernier envoyait une demi-volée croisée parfaite. 1-3. L’ESCC rejoignait les vestiaires à la mi-temps sur ce score de 3-1 logique au vu des 45 premières minutes bien maitrisées malgré cette ouverture du score en la défaveur des locaux.

Le retour des vestiaires était plutôt laborieux pour les noirs et blancs. Les visiteurs reprenaient par le bon bout ces 45 dernières minutes et il fallait que Fa se montrent impérial sur certaines offensives adverses pendant que ses camarades joueurs de champs éprouvaient pas mal de difficultés à remettre la machine en marche. Sa claquette sur un CF adverse qui prenait la direction de la lulu avait comme mérite de réveiller ses coéquipiers pour se remettre dans le match. Et quelques minutes après le break définitif à la 60ème intervenait. Et comme par enchantement, la première offensive construite collectivement, après de trop nombreuses initiatives individuelles infructueuses, apportait le 4ème but. Kevin fixait le côté droit de la défense adverse pour délivrer un centre en retrait qui d’une frappe sèche trompait le portier adverse. 4-1. Le break était fait. Pour l’anecdote, on assistait à une faille spatio-temporelle dans l’histoire du football, Math 35 ans et toutes ses jambes, poste joué le plus défensif dans sa vie : milieu offensif, glissait en position de latéral ! Gauche qui plus est, afin de pallier le déficit acromio-claviculaire d’Enzo, 10 minutes durant. Toujours est-il qu’il s’sen sorti plus que bien notre Roberto Carlos albinos !

Et c’est Math, repositionné à un poste plus adapté à ses qualités, qui offrait en fin de match le ballon du 5ème et dernier but à Djo. Et quel but ! Contrôle poitrine, volée enchainée premier poteau. La gestuelle était parfaite, le résultat aussi. 5-1 à la 80ème. Plus rien ne bougeait ensuite.

L’ESCC débutait de la meilleure des manières le championnat dans un match disputé dans un excellent état d’esprit. Une performance à relativiser au vu de l’équipe adverse, très jeune et physiquement moins bien que les noirs et blancs.

Dès le week-end prochain, une autre équipe réserve attend l’ESCC pour la 5ème journée avancée entre la 1ère et la 2ème, Espalion 2.

A confirmer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Buts : Cyril, Kevin, Djo et Gaël x2

 

Passeurs : Ben.J, Cyril, Kevin et Math

 

Le match côté média : ici

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- dans l’obligation d’en décerner 2.

1 - Le 3ème but de l’ESCC et le premier de Gaël, auteur pour le coup d’un enchainement parfait.

2 – Le dernier but de l’ESCC, celui de Djo, auteur d’un enchainement contrôle poitrine/volée pied gauche à faire frissonner Van Basten. Vidéo du but ici : Djo est en blanc pour le coup.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le 7 adverse qui, après avoir constaté qu’un projecteur avait sauté, tente sous le ton de l’humour de demander à l’arbitre de rejouer le match. 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Ga et sa frappe tellement extériorisée qu’elle s’en va mourir au poteau de corner ! Du travail de précision.

 

 

 

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :