Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – FC Gages           2-1

 

 

Match 19h – Terrain : à la limite du praticable… retour à Philomène, retour glacé/gelé- Arbitrage : semblait décidé à jouer même à -10… Arbitrage cohérent au vue des conditions mais se fait abusé sur la simulation grotesque sur le penalty  – Pelouse : congelée - Temps : froid mais sec – Température : -2/-3° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une trentaine ayant bravé le froid ! – 3ème mi-temps : un zeste de jaune, un zeste de 4 fromages, un zeste de frites, un zeste de Brice Jovial, un zeste de Saw Chapitre Final et bien sûr un zeste de on refait le match 1000 fois !

 

 

Compo : Fa, Kev, Enzo, Kiki, Cèdr’, Bast’, Juju, Flo, Ga, Max, Den’s, Yo, Rémi et Ben.J

 

 

La confrontation allait faire figure de test. Test psychologique. On s’explique.

L’élimination difficile et plutôt injuste au vue du scénario avait laissé des traces. L’entrainement du mardi s’étant déroulé dans une ambiance étrange. Tout le monde était marqué par les 120 minutes et plus jouées, la bonne humeur plutôt perdue en Ségala…

Pas le temps de tergiverser cependant, le championnat reprenant ses droits contre, justement le seul autre pensionnaire d’excellence éliminé (Gages), confrontation directe oblige.

L’avant match se déroulait dans un contexte un peu particulier. En effet, malgré le coup d’envoi programmé à 19h, le terrain gelé remettait quelque peu en doute la tenue du match. Cependant, l’arbitre, plutôt chaud pour diriger les débats, et l’adversaire du jour, voulant pas se taper un nouveau voyage, étaient ok pour jouer. Après quelques tergiversations, le coup d’envoi était bel et bien donné.

Paradoxalement, le jeu, déployé par les deux équipes, n’était que très peu impacté par ses conditions rigoureuses. Bien que chaque sprint et déplacement de joueur prenait des allures d’arrivée de courses à Vincennes, le match était plutôt emballant. L’ESCC était dans le coup dès le début. Bien en place, le ballon circulait bien, Flo et Bast étant trouvés tour à tour et prenaient à défaut leur vis-à-vis. Max, après un ballon repoussé sur corner voyait sa frappe fuir le cadre de peu. Peu à peu chaque remontée de balle semait un vent de panique dans la défense adverse. Max sur une balle en profondeur et suite à une intervention complètement d’un des défenseurs centraux, héritait d’une balle parfaite pour s’en ajuster le gardien. 1-0 à la 20ème. Bast, Flo, Denis puis Max avaient tour à tour et plus ou moins franchement des occasions de faire le break. Mais alors qu’on était à un orteil du 2-0, Gages sur un contre touchait la barre suite à frappe lointaine. Le ballon revenait dans la surface. Moment ou le 10 adverse décidait de se laisser tel un vulgaire Ravanelli. L’arbitre complètement abusé et dépassé, pour le coup, désignait le point de penalty. L’école italienne avait encore frappée. 1-1 à la 30ème et contre totalement le cours du jeu.

Après 5-10mn passées à accuser le coup de cette décision injuste, l’ESCC repartait au pressing. Un pressing payant. Denis sur une passe en retrait imprécise vers le gardien adverse interceptait le ballon avant sa sortie en corner. Enzo et Ben.J qui avaient suivi l’action attendaient un subtil de service en retrait pour conclure mais Denis préférait un centre tir dans les pieds du défenseur qui ne pouvait éviter le csc. 2-1. Geste chanceux ou geste de génie, toujours est il que l’ESCC reprenait l’avantage.  Et rejoignait les vestiaires sur ce score là. Un score mérité tant l’ESCC avait dominé les débats. De façon d’ailleurs surprenante contre une équipe ayant caracolé en tête la quasi-totalité de la phase aller et très à l’aise habituellement à l’extérieur.

Le second acte reprenait sur les mêmes bases. Gaël, dans les 10 premières minutes avaient 2 occases énormes  mais son lob fuyait le cadre de peu et sa tête frôlait la barre.

Les débats dans cette seconde mi-temps allaient s’équilibrer et se cantonner au milieu de terrain. Les conditions de jeu se détériorant nettement, la fin du match n’allait pas gagner en qualité. Gages allait surtout se montrer dangereux sur 2-3 CPA tandis que l’ESCC faisait preuve de bien trop de maladresse pour faire le break et inscrire un 3ème but qui aurait assis définitivement sa victoire. Flo, Ga, Rém et Kevin s’essayaient de loin, de proche, à mi-distance, rien n’y faisaient. Plus rien n’allait être marqué.

L’ESCC débutait donc sa phase retour par un succès convaincant contre l’actuel second de la poule. Physiquement plus prêts, l’ESCC a pris le dessus d’une équipe de Gages qui semblait concernée que partiellement, dans un match disputé dans un excellent état d’esprit malgré des conditions de jeu difficiles.

En déplacement à Millau la semaine prochaine, l’ESCC se devra de confirmer cette bonne performance.

 

 

 

Buts : Max et csc

 

Passeurs :

 

 

 

 

Le match côté média : ici

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- l’avant match et les retards. La caisse prend de plus en plus de volume. Ça promet !

- les bonnets de natation

- Max et sa question existentielle sur les bonnets  

- Kevin et son premier ballon : Madjer. Normal.

- la réaction de l’arbitre après la blessure de Bast : « de toute façon il était plus costaud le 4 »

- Flo et ses énervements envers lui même

- Yo et ses crises  d’énervements !

- Yo et ses crises  d’énervements qui vont peur au 11 adverse

- Ju et ses tacles sur pelouse gelée, un régal !

- le 10 et sa simulation de mer**

- le presque but de Ga, bien sorti par la motte de terre gelée.

- Rém’ et sa joie sur le presque but de Ga

- les figures et arabesques pour tenter de tenir debout à certains endroits du terrain

- un big up à la grand-mère de Bast, découpeuse d’articles de presse que si son petit fils est cité

- Cédr’ et son entrée tout en centres

- Kev et son apprentissage du café

- Fa et son dégagement à destruction massive. Résultat : 1 victime : l’abri banc de touche.

- Brandao et revenu et ça se voit. Beaucoup de « j’ai pas touché » auprès de l’arbitre.

- le beau contre à 2 mains du 7 adverse battu sur un dégagement aérien. Bien flagrant mais pas pour tout le monde

- Den’ qui préfère frapper dans les pieds d’un défenseur revenant à vive allure pour qu’il cale un csc plutôt que de servir ses coéquipiers en retrait. Balotelliesque !

- Ga et sa tête à 2m50 des barres, difficile à rabattre et qui se transforme en beau loupé

- BenJ et Lio, plombier en plein temps. Malgré tout quelques progrès a faire en gestion de la température apparemment.

- Enzo et ses toujours 2 têtes consécutives sur les dégagements du gardien adverse.

- Kiki et ses montées/interventions tranchantes. Ça sent le poste d’aillier ça…

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :