Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AS Prades de Salars - ESCC   1-3

 

Match 15h – Terrain : boueux, gras, humide, marécageux mais bon au vue des derniers épisodes climatiques – Pelouse : ici et là…et là aussi… – Temps : Bon et ensoleillé – Température : 4° - Spectateurs : 150 dont la moitié de chez nous – 3ème mi-temps : Chez l’adversaire.

 

 

Compo : Fa, Cédric, Ju, Juju, Pat, Flo, Ben.J, Nono F., Lio, Ga, Nono B., Math G., Bast et Vincent

 

 

Qu’on le veuille ou non, le tirage au sort de début décembre avait offert au Lévézou, un petit classico, pas celui ou les clubs sont distants de 900 km mais celui où à peine 15 km séparent les clubs et où les joueurs se côtoient en sélection (comprenez par là, les fêtes locales où les rassemblements valent bien ceux de l’Equipe de France à Clairefontaine).

Reportés déjà deux fois pour raisons de sécurité (trop de billets vendus, places au marché noir à des prix faramineux, capacité du stade trop petite…. non, en fait c’était à cause du temps J ), la 3ème fois était la bonne. Et pour tout vous dire, un sentiment de revanche planait sur cette confrontation. Pas en raison du match amical de pré-saison mais en raison du réveillon ou l’ESCC s’était montrée dominatrice en terres adverses du début à la fin (apéro, vin, champagne, Jet et autres…). Et c’était pas la belle affluence du jour (merci le soleil) qui allait nous contredire…

 

100 2561

Le début de match, cependant, portait à croire que le difficile terrain avait déjà nivelé les valeurs. Le premier quart d’heure était complètement dominé par les locaux. Et il fallait que Fa remporte son face à face pour laisser les noirs et blancs de l’ESCC dans le match. Absents aux duels, pris de vitesse et pas assez agressifs, les visiteurs avaient un mal fou à ressortir  de leur moitié de terrain. Progressivement, l’ESCC commençait à se montrer plus pressante et les duels s’équilibraient, permettant au bloc de remonter. Nono et Ga étant trouvés de plus en plus dans la profondeur, le plus dur semblait passé. L’ESCC était à nouveau dans le bon sens.


100 2551


On jouait la 25ème environ, quand Nono B. dans la profondeur monopolisait 2 adversaires revenait sur ses appuis pour lancer Nono F., après que Ga ait réalisé un subtil écran, dans la profondeur qui d’un maître plat du pied ouvrait le score. La Nono’s touch avait frappé. 0-1.

Une dizaine de minutes plus tard, une tête noire et blanche consécutive à un corner était stoppée sur la ligne par un défenseur à l’aide de la…main. Penalty. Nono se chargeait de la sentence après avoir demandé gentiment l’autorisation de le frapper. 0-2. Fa, juste avant la pause nous sortait la parade qui fallait en allant cueillir un ballon chaud sur un CF excentré.

100 2556

0-2, à la pause, le break semblait fait pour l’ESCC mais au vue de l’entame du match, la prudence était de mise. Malgré à nouveau, une mise en route relativement difficile en début de période, l’ESCC gérait tranquillement. Pat, après un petit quart d’heure dans la seconde MT mettait fin à tout suspens en reprenant de demi-volée du droit un ballon dévié sur corner. 0-3, la messe était dite malgré la réduction du score à une 20aine de la minute de la fin suite à une mésentente aérienne entre Fa et Lio. 1-3. Les locaux ayant baissé physiquement, l’ESCC n’était plus mise en danger et jouait beaucoup plus haut en ayant une possession de balle plus importante malgré quelques interventions adverses parfois « agressives »…

L’ESCC compostait donc son billet pour les 16èmes en ayant fait valoir globalement sa supériorité malgré deux entames de mi-temps difficiles… RDV dans 15 jours pour les 16èmes…  

 100 2572

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

-la joie de Pat sur son but. Pas trop coutumier de ce genre d’actions, Pat semblait légèrement dans l’embarras pour éclater de joie. Enorme. Pat, sur Fifa 10, joystick droit+rond, ça fait la danse du robot, t’aurais du tenter ça…

-les plongeons de Fa dans la boue. Tout en prenant du plaisir.

-l’accélération de tracteur de Nono F. sur le 1er but. Usaian, il est LA ton adversaire.

-Bast et Ben.J, qui mette en application l’exo de vendredi. Bast temporise, petite accélération, tracteur style, de Ben.J (oui oui !!) pour dédoubler. Si on marquait, ça compter triple ?!

-Pat et ses envies de marquer en 1ère MT. A la base latéral, au final : euhh devant Flo, milieu excentré…offensif

-la Thierry Omeyer d’un défenseur de Prades, à l’origine du péno. Pas de rouge, ni de jaune, normal….

-Cédr’ et ses petits raffûts  de fouine pour accrocher le maillot et rattraper, too easy, son vis-à-vis.

-Juju et sa planche sur le 9 adverse. On me confirme qu’il est encore en train de pleurer.

-l’aile de mésange de Ga. Ouè ça s’appelle comme ça Ga, quand on loupe une aile de pigeon à la Charles-Edouard Coridon.

-le 7 adverse après 2 minutes de jeu : « T’as vu le nombre de fautes que vous faites !!! », « euuuh bé non c’est le premier duel du match…».

-Math et ses cris de victoires. Un livre ne suffirait pas à les décrire.

-Flo et ses auto-massages d’avant matchs. Indescriptible…

-Vince’ et sa volée sur corner de peu au dessus. Si elle est dedans, il arrête le foot.

100 2564

La volée du siècle...Presque...

-Bast et son grand pont. Enfin très grand pont. En fait viaduc. Euh, en fait, un tape et suit de 20 mètres !

-Ju et son début de match. Engagement, 5 secondes de jeu, une planche sur le 9. Au suivant !

-Le péno de Nono B. Lulu, too easy !!!

-la frappe de Flo, après avoir éliminé 3 adversaires, qui s’envole vers Viarouge, alors qu’un plat du pied croisé ras du poteau aurait suffi !

-les têtes de Ben.J. Le quota annuel est atteint. Vous n’en reverrez plus…

-le passement de jambes remixé par Fa avec les mains…Un peu plus et il gardait la couenne 6 mois…

-le râteau de Vince à l’entrée de sa propre surface pépère…

-les CF en 1ère MT, le ballon semblait peser 1 tonne…

100 2554

Le ballon d'une tonne...

-Math qui joue en pivot. Enorme !

100 2569El pivot

 

A compléter…                                                   

 

 

Buteur : Nono F., Nono B. et Pat.

 

Passeur : Nono B.

 

La couenne d’or : Fa, pour son passement de jambes remixé avec les mains

 

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :