Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aguessac  – ESCC         2-1

 

 

Match 15h – Terrain : excellent - Arbitrage : chambreur et ça ce n’est pas bon du tout…  – A.D.A.F. : 28 € - Pelouse : arrosée – Temps : chauuuuuuuud – Température : 26° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une petite centaine (merci le soleil !) – 3ème mi-temps : dominicale

 

 

Compo : Fa, Enzo, Kiki, Phil, Steven, Kevin, Flo, Ga, Math, Lio, Ju, Yo, Den et Ben.J

 

 

La passe de trois ayant été loupé lors du déplacement à Saint-Affrique le weekend dernier, il s’agissait pour l’ESCC lors de ce déplacement à Millau pour affronter Aguessac (terrain habituel indisponible) d’éviter surtout une seconde défaite consécutive à l’extérieur. Ce deuxième déplacement s’annonçait difficile au vu des dernières performances de l’ESCC à l’extérieur.

C’est sous une chaleur inhabituelle que l’ensemble des acteurs allaient devoir évoluer : 25° et pas un soupçon d’air frais. Welcome !

A une semaine de leur quart de finale de coupe d’Aveyron, les adversaires proposaient une équipe remodelée par rapport au match aller. Bien connu par les joueurs de l’ESCC, c’est surtout leur force offensive que l’on craignait côté noir et blanc. Les premiers ballons confirmaient ces craintes. Bien que zappant très souvent les phases de construction et préparation, les locaux, via de longs ballons sur leurs deux imposants avant-centres parvenaient à renvoyer le danger facilement dans les 40 derniers mètres de l’ESCC.  

Sur l’un d’entre eux, le dégagement d’un ballon anodin mal négocié prenait des conséquences importantes. Le milieu droit récupérait le ballon à 25m du poteau de corner et adressait galette au 9 adverse, étrangement seul,  qui décroisait sa tête au second poteau. 1-0. Le mode « Noël, c’est toute l’année » était bien activé. Le but étant à 50% « donné » tout comme ceux encaissés face à Rieupeyroux et Saint-Affrique. 1-0. On jouait la 20ème.

A partir cette ouverture du score, somme toute logique, car résultant d’un début de match en demi-teinte côté ESCC, les visiteurs se mettaient enfin à jouer et se procuraient enfin quelques chaudes situations. Jouer en avançant, remporter les duels, comme par miracle, tout devient plus facile. Den’ était le premier à faire passer un léger frisson avec son centre tir qui filait devant le gardien dans l’attente d’un pied noir et blanc. En vain, tout comme le centre de Math, que Ga laissait intelligemment passé mais Kev était bien trop loin pour pousser le ballon au fond des filets. Ces derniers allaient allumaient les deux premières mèches. Kev, excentré côté doit, fixait 2 adversaires avant de voir sa frappe rasante filait à côté du montant gauche. Ga lui reprenait un ballon repoussé suite à un CPA d’une magnifique frappe sèche, son ballon effleurait la barre du portier local, archi battu. L’ESCC était dans un temps fort à cette fin de première mi-temps. Une action anodine était à deux doigts cependant de tout remettre en cause. Ben.J et Steven combinait plein axe, l’arbitre coupait involontairement leur ligne de passe permettant la récupération adverse et un contre éclair en suivant : face à face que Fa remportait, fort heureusement car sinon, bonjour l’imbroglio... Quelques instants après, Ga sur son côté obtenait un CF brûlant excentré côté gauche. Kevin, d’une frappe travaillée et avec la collaboration involontaire du gardien égalisait. 1-1 à la 40ème. Math, juste avant la mi-temps passait en revue une partie de la défense côté droit mais son centre en retrait était contré in extremis. On atteignait la pause sur ce score de 1-1 au terme de la première MT, pour laquelle l’ESCC avait évolué en temps partiel !

Une pause qui venait mettre fin à la bonne période de l’ESCC. Pas très bon signe… En effet, la seconde mi-temps reprenait sous la domination adverse. Bien trop rapidement, l’ESCC retombait dans ses travers : la ligne offensive se coupait du reste de l’équipe rendant les transmissions et la prise d’intervalles intéressantes à jouer, quasi impossible. Le plus logiquement du monde, les locaux en profitaient pour se montrer plus dangereux. Très rapidement, le second but intervenait sur un long ballon en profondeur, le 9 adverse prenait le dessus sur Kiki et s’en allait calait un exter pied droit qui filait sous le bras de Fa, 2-1. 55ème.

Tout comme en première mi-temps, l’ESCC allait devoir réagir après être menée… Enzo décroisait sa tête sur un CF excentré mais le gardien veillait. Kevin se procurait la première opportunité mais sa frappe après avoir effacé magnifiquement plusieurs adversaires prenait des allures de pétard mouillé… Les duels se durcissaient quelque peu, l’arbitre laissait libre cours à son imagination sur certains duels… Un spectacle à lui tout seul entre chambrages envers les joueurs et fautes oubliées. Pas d’impact direct sur le résultat ou le fond de jeu de l’ESCC mais cette contribuait à un énervement collectif pas des plus propices à une égalisation. De plus, quand Math, qui filait au but, était stoppé grossièrement à l’entrée des 18, pas d’application du règlement. Kevin héritait d’un CF ultra dangereux mais le négociait bien mal tout comme une opportunité de CF à 2 avec Ben.J. Les deux dernières opportunités étaient à mettre de l’actif de Ben.J qui voyait sa frappe repoussée par le gardien et Steven, à la dernière minute, voyait sa tête décroisée consécutive à un corner de Flo, frôlait le montant.  Les deux équipes se quittaient donc sur ce score de 2-1 en faveur des locaux au terme d’un match relativement équilibré mais la force offensive locale a su faire la différence aux moments clés a contrario de l’ESCC. Un match nul 2-2 aurait été tout aussi représentatif de la physionomie générale du match.

Cependant, l’esprit affiché par trop de joueurs de l’ESCC sur ce match explique cette contre performance et ne permettait pas d’aller chercher plus. Le retour a des principes de base et des valeurs fondamentales propre à un collectif est indispensable (humilité, sens du collectif, sacrifice pour les autres, plaisir de jouer, don de soi). Les derniers succès récents ou plus globalement les bonnes périodes connues par le club, les saisons passées, sont tous liés inévitablement à une mentalité irréprochable et exemplaire de tout le groupe et, un investissement sans faille.

Le retour à ces principes là, posera les fondations de nouvelles victoires. Ce n’est pas en se « starifiant » (si je n’ai pas le ballon dans les pieds et dans un carré de 50 par, je pleure...), en tirant la gueule, en ne faisant aucun effort ingrat, en ne s’écoutant pas, en ne prenant aucun plaisir à jouer, en se cherchant de fausses excuses, que l’on s’en sortira.

En ayant conscience de son niveau personnel (forces et faiblesses) ET en se défonçant pour l’équipe, les succès reviendront, c’est implacable. Cela s’appelle le bleu de chauffe... Que se soit pour les jeunes, vieux, pas vieux, leaders, titulaires, remplaçants.

Petite remise en question et ça repartira.

Rdv samedi – 19h.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- 30 secondes de jeu, Lio avait déjà trouvé son duel

- Fa et Lio qui se font des petits une-deux aérien.

- Ga et Nico, ancien coéquipier, un duel épicé !

- Nico, qui évite le carton jaune on ne sait pas trop comment… ! Tu nous enverras une bouteille pour la peine. Adresse habituelle.

- Le 7 adverse qui a voulu se frotter à Lio dans la surface. Grosse erreur !

- La frappe de Ga qui vient flirter avec la transversale

- les commentaires chambreurs de l’arbitre

- la tête de Steven, dans le temps additionnel, que tout le monde a vu dedans ou presque !

- la faute du n°3 adverse sur Math en position de dernier défenseur -> biscotte. L’arbitre ayant trouvé un joueur qui trainait plus bas…

- les 310 duels aériens de Lio

- la présence d’un des tracteurs de la saison dernière. Big up !

 

 

 

 

A compléter…

 

 

 

 

Buts : Kevin

 

Passeurs :

 

Le match côté média : ici

 

Vu du match côté adverse : ici

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- le râteau de Kevin, derrière sa jambe d’appui, en pleine course réduisant le 8 adverse au rôle d’un faire valoir à la recherche du ballon pendant quelques secondes.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le duel Lio vs n°10 adverse tout en hauteur et en figures aériennes. Duel physique de costauds tout le match mais toujours loyal et fair play

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Le CF de Kevin aux 18m. Ce dernier tente une feuille morte pour aller loger le ballon sous la barre. Bon le ballon a fini plutôt mort dans le Tarn…

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :