Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – A.S. Olemps          2-3

 

 

Match 20h00 – Terrain : pas l'équivalent de Baraqueville mais très bon - Arbitrage : excellent, tout au long du match - Temps : bon – Température : 13° - Esprit du match : excellent - Spectateurs : 60 – 3ème mi-temps : à domicile et pas des plus joyeuse au vu de la soirée sportive de l'ESCC ! les marseillais auraient eu connaissance du résultat du lendemain, ils ne seraient même pas venus... Poke à Maxwell, Ibra, Blaise et Marco.

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Juju, Gaël, Patxi, Cyril, Max, Phil, Math, Yo, Eric, Kevin, Flo et Ben.J – Mars

 

 

L'équipe 1, après deux déplacements fructueux (un succès à Aguessac, un match nul à Baraqueville face à EFC88) recevait Olemps, l'autre promu en excellence, pour confirmer sa bon début de saison ou alors, en cas de contre performance, réduire à néant les bons résultats acquis à l'extérieur.

 

La réponse à savoir si l'ESCC allait entretenir cette bonne dynamique tombait très rapidement !

En effet l'équipe fanion, au vu de son début de match, s'est couvert de ridicule. En effet, on jouait depuis 5 minutes, l'ESCC avait alors déjà encaissé deux buts aux 3ème et 5ème. Une fébrilité défensive hallucinante !

Un centre tir improbable et un alignement défensif hasardeux permettaient à Olemps de mener 2-0...à leur grande surprise !

Ce début de match semblait perturber l'adversaire aussi, et la fébrilité défensive s'avérait contagieuse !

L'ESCC, en autant de temps, recollait au score aux 7ème et 10ème ! Un début de match incroyable : 10 minutes de jeu, 2-2.

Pour la réduction du score, Cyril récupérait un improbable ballon au 8ème poteau, remettait au second poteau, Kevin en embuscade, profitait de ce ballon, pour débloquait son compteur perso.

L'égalisation, peut être seul point positif du match, mettait en avant une séquence collective de l'ESCC parfaite. Construction côté gauche, renversement d'aile de Kevin vers Cyril, qui d'une demi volée parfaite à l'angle des 18, accrochait le petit filet opposé. 2-2

 

Toutefois malgré ce retour énorme, rien n'y faisait, l'ESCC ne dégageait que très peu d'assurance et de sécurité sur certaines zones de jeu et, Olemps par deux fois trouvait les montants en première mi-temps et se montrait dominateur.  Pour résumé ce premier acte, c'est bien simple : à chaque offensive un poil bien amenée, l'ESCC semblait pourvoir scorer à tout moment et a contrario, à chaque attaque adverse, on pensait très proche d'un nouveau but ! Une fragilité frappante et sidérante !

 

Le second acte voyait l'ESCC, enfin, réagir, sur les 25 premières minutes, mais un contre adverse, consécutif à une perte de balle de Ben.J à 60m de ses buts, à la 65ème s'avérait décisif. Bien que plutôt dominateurs en fin de match , l'ESCC ne parvenait pas, un moindre mal, à arracher la partage des points et, s'inclinait logiquement 3-2 malgré 2-3 très chaudes opportunités.

 

Une défaite, au vu du déroulement du match et des performances des joueurs, loin d'être honorable

 

Il est indispensable de retrouver de la constance dans les performances individuelles (avant c'était avant...), de se remettre en question, d'être beaucoup plus impliqués et ne pas subir les évènements d'une telle manière, amorphe et sans orgueil pour certains. Les qualités intrinsèques des joueurs, de tous les joueurs, sont là, encore faut il les utiliser à bon escient et surtout avoir envie de les utiliser et les montrer !

Si 3, 4 joueurs sur 11 passent au travers, c'est tout un collectif qui est en péril.

Avantage et difficile réalité sans concession d'un sport co !

Ainsi, au vu de cette rencontre, ne parlons pas de collectif et de remise en cause générale, de retours à des valeurs fondamentales, de schéma tactique, de 442, de 352, d'animation,... ça en devient inutile et c'est faire du sportivement correct pour pas froisser les subtilités.

 

Il est juste question de faire honneur, individuellement, à la convocation en équipe fanion sous les couleurs de l'ESCC et ce, même si chacun croit avoir un certain confort.

 

D'ailleurs en parlant d'implication, encore aurait-il fallut que tous les joueurs aient conscience qu'en s'inclinant, l'ESCC mettait fin à quasi un an d'invincibilité à domicile en championnat dans son antre de Philomène.

Une antre, pour le coup, très accueillante et qui n'avait d'antre, que le nom.

 

Next.

 

 

 

 

 

Buts : Kevin et Cyril

 

 

Passeurs : Kevin

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Cyril, pour sa demi-volée pour le second but égalisateur.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l'arbitrage au top, du central et des assistants.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- attribution collective pour le mental de u7 (et c'est être médisant pour les u7) des 3/4 de l'équipe

Suffisance et fébrilité, échec assuré
Suffisance et fébrilité, échec assuré
Suffisance et fébrilité, échec assuré
Suffisance et fébrilité, échec assuré
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :