Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – FC Rieupeyroux/La Salvetat II            5-0

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : finalement pas si humide, parfait pour un 19/11

Arbitrage : parfait et pédagogue.

Temps : froid et sans vent

Température : 4°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 40

Arbitre Assistant : Enzo

Amendes : alors là, on atteint des sommets de nouveautés dans les excuses : oubli de sac, chien virulent, chevreuil bondissant, …le pire ? c’est qu’elles étaient toutes fondées

3ème mi-temps : la der’ de Laurent et Mary

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Sim, Loic, Bastos, Ju, Juju, Ga, Stev’, Cédr’, Kev’, Paul, Thom, Dam et Ben.J

 

 

 

 

            Retour à la maison pour l’ESCC après un déplacement difficile mais victorieux à Entraygues. Et retour sur une surface parfaite. L’ESCC accueillait les réservistes de Rieupeyroux/La Salvetat et disons que les réceptions de réserves de ligue ne se soldent pas toujours de la manière escomptée pour l’ESCC (1V, 1D)… Double objectif donc : venir à bout de cette réserve et confirmer le succès inaugural à domicile face à Millau.

            Malgré un groupe diminué et remodelé, les 14 convoqués allaient faire preuve d’un esprit collectif irréprochable. Dès les premiers ballons, l’ESCC se montrait sous un bon jour et retrouvait énormément de variété dans le jeu, chose extrêmement positive par rapport à certaines rencontres précédentes. En effet, les triplettes Cédric-Simon-BenJ d’une part et Ju-Loic-Kevin d’autre part, réussissaient une entame parfaite pour alimenter idéalement Gaël et Paul. Ce dernier, d’ailleurs, était omniprésent en ce début de match et trouvait la faille dès la 5ème d’une frappe croisée pleine lulu. L’ESCC réalisait l’entame idoine. Et profitait en plus des risques, parfois inconsidérés, pris par l’arrière garde adverse pour récupérer des ballons très hauts. Ben.J tentait bien deux frappes lointaines mais restait sur sa série en cours de 223 frappes hors cadre depuis mars 1999. C’est Paul qui vers la 25ème faisait un mini break en récupérant un ballon dans les pieds de son vis à vis, 2 adversaires effacés plus tard, il trouvait la faille. Kevin, sur un service parfait de Bastos, voyait sa frappe croisée repoussée par le gardien alors que Loïc au terme d’un raid solitaire magnifique se voyait reprendre à l’entrée des 18. L’ESCC était totalement dans le vrai et Fa avait seulement un corner a négocier. Pour le reste, le back four défensif était en place et gérait parfaitement les longs ballons adverses.

            Mené 2-0, le système tactique averse évoluait mais semblait finalement plus desservir le 11 adverse que l’ESCC. En effet, l’ESCC retrouvait encore plus de manœuvre dans la zone axiale et permettait plus d’alternance dans le jeu.

            Le premier acte se concluait sur ce 2-0. 45 minutes maitrisées mais avec le score le plus difficile à gérer dans le football.

 

            L’ESCC, à la reprise, faisait preuve de plus de sérénité (big up Bastos) que lors du week-end précédent en maintenant les bonnes intentions du premier acte.

            A l’heure de jeu, Loïc faisait preuve d’un altruisme parfait pour servir Gaël à l’entrée des 18 pour le 3-0. Une action collective parfaite.

L’ESCC gérait alors la suite parfaitement. Fa était réduit au chômage technique et l’ESCC, bien positionné, procédait un peu plus en contre. Illustration sur le 4ème but quand Kevin servait Steven dans la profondeur, poussant le défenseur à l’irréparable. Sous la pression de Steven, le défenseur ignorait complètement la sortie de son gardien et trompait ce dernier (4-0, 75ème). Puis 5-0, quand Simon servi par Ben.J en profondeur adressait un centre aérien à Steven. Le reste n’était que gourmandise, délice et plaisir. Amorti poitrine, demi volée sous la barre, équerre opposée.

Steven et Kev’ avaient la balle du 6-0 après un dernier CPA de BenJ côté gauche mais s’emmêlaient les pinceaux entre R2 et L1.

 

L’ESCC s’imposait donc sur ce score de 5-0. Une performance complète. Malgré des absents, des blessés, des joueurs diminués, l’ESCC a su faire preuve d’une belle force collective pour dicter son jeu. Bravo à l’ensemble du groupe.

 

Une performance à confirmer samedi prochain pour la dernière réception de 2016, le dernier match à Vabres en championnat, entrecoupé du déplacement en Coupe à Olemps (ouahh quelle variété dans le tirage… ! Deux fois Agen/Gages l’an dernier, deux fois Olemps cette saison, deux Villefranche de Rouergue en 3 ans, deux fois Luc Primaube en 3 ans par le passé).

 

 

 

 

 

 

             

 

 

Buts : Paul x2, Gaël, csc et Steven

 

Passeurs : Gaël, Loïc, Simon, Kevin

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Paul, pour son premier acte complet et ses 2 réalisations.

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- les acteurs et le trio arbitral présents pour le même objectif : jouer au football. Donc 90 minutes plaisantes.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Ben.J, pour sa tentative de transversale en demi-volée en mettant son corps à l’horizontale (Tribute to Steven Gerard, 2007). Ça c’était ce qui était prévu sur le papier. Le truc c’est que le ballon au lieu de partir à l’horizontale, est parti à la verticale. Bref, une chandelle horrible.

 

 

La « Bastosade » ©, récompense une expression, une réflexion, une attitude ou autre fait marquant dont seul Bastos peut en être l’unique auteur – (PS : marque déposée) :

- Bastos a gagné « en sérénité » comme il le dit. Pas de phrase ce week-end, il est passé aux actes… Et c’est « pire » !

  • Récit : Il avait les maillots à laver donc le sac à maillot. Départ de chez lui : il prend un sac (si vous suivez l’histoire, 1 sac à maillot + 1 sac perso = 2 SACS, normalement…).

Lui, à partir du moment où il a un sac, il a confiance… Arrivée au stade, oubli du sac perso.

 

 

Des buts et du plaisir

Partager cet article

Repost 0