Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – Stade Villefranchois             0-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 15h00

Terrain : bosselé

Arbitrage : plutôt bon mais peu de pédagogie (3 cartons dans cette rencontre …alors qui y avait autant de geste « méchant » que lors d’un match caritatif pour la Paix)

Temps : bon

Température : 14°

Esprit du match : parfait

Spectateurs : 150

Arbitre Assistant : trio officiel

Amendes : petite cuvée

3ème mi-temps : no samedi, no party

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Sim, Juju, Bastos, Phil, Ga, Stev’, Lio, Kev’, Paul, Cyril, Cédr’, Bast et Ben.J

 

 

 

 

 

 

            Le gros match attendu par l’ESCC était là. Après s’être sorti du piège Larzac Vallées lors du premier tour fin août puis avoir écarté deux excellences lors des tours suivants, Espalion et St Laurent, l’ESCC avait l’opportunité, bonne ou mauvaise, de recevoir le Stade Villefranchois, place historique du football aveyronnais. Leader invaincu en PH, l’ESCC allait passer un gros test.

            Pas de round d’observation. Sur l’engagement, il fallait 15 secondes aux adversaires pour frapper pour la première fois. Sans danger, mais l’ESCC avait un aperçu de la suite à venir. Pourtant, les noirs et blancs réagissaient vite et bien. Kevin, sur son premier ballon récupéré à l’entrée du rond central -  moitié terrain ESCC- tentait sa chance de plus de 50m via une frappe/drop. Sa tentative finissait à 1m50 des barres du gardien battu. Cette action venait de donner le ton du premier acte.

            Si logiquement, les adversaires allaient avoir la possession de balle, c’est bien l’ESCC qui allaient, de façon plutôt surprenante, se procurer les plus grosses opportunités.  

            A la 10ème, Kev’ servait en profondeur Steeve, qui faisait preuve d’un excès d’altruisme en cherchant à servir Lio. Pour le coup, un brin d’égoïsme supplémentaire n’aurait pas été pas superflu.  

            Ce dernier allait se procurer une seconde grosse opportunité en subtilisant une transmission entre défenseurs adverses mais sa frappe enroulée au second poteau fuyait le cadre.

            Les visiteurs continuaient à avoir la maitrise du ballon sans toutefois se montrer très dangereux malgré l’ultra mobilité/disponibilité de ses joueurs offensifs. Jeannot devait seulement gérer d’une œil attentif deux frappes hors cadre. Sous l’impulsion de Paul, très actif côté gauche, l’ESCC se montrait dangereuses. Sur une de ces percussions, il servait en retrait, à l’entrée des 18, Ben.J. Ce dernier voyait sa frappe croisée fuir la cadre de peu. Une opportunité pourtant quasi immanquable.

C’était ensuite à Steeve de se procurer la plus grosse opportunité. Consécutivement à une touche de Phil côté droit, Steeve éliminait son vis-à-vis d’un sombrero avant d’enchainer d’une demi volée aux 20m. Sa frappe finissait sur l’arrêté externe du montant.

 

            L’ESCC concluait ce premier acte sur ce score de 0-0 e, ayant obtenu les occasions les plus dangereuses mais face à un adversaire maitre du ballon.

 

            Un constat qu’on allait retrouver en seconde mi-temps ou l’ESCC allait subir un peu plus l’emprise des pensionnaires de ligue. Face au vent, les noirs et blancs étaient logiquement dominés. Les 20 premières minutes du second acte étaient moins rythmées, ce qui permettait l’ESCC de contenir les assauts dans le jeu avec assez de réussite. Le danger venait surtout des phases arrêtées. Les noirs et blancs en concédant plus qu’en première MT.

Toutefois, les locaux tenaient jusqu’à un quart d’heure de la fin ou sur la seule erreur de marquage sur CPA, le capitaine adverse inscrivait le seul et unique but de la rencontre, d’une tête décroisée sur corner.

            Malgré quelques derniers ballons dangereux et quelques raids solitaires parmi lesquels, Cyril avec un peu plus de vice et de métier aurait pu obtenir un pénalty, l’ESCC ne parvenait pas à arracher, à minima, la prolongation ; ce qui aurait été bien payé pour l’ESCC au regard du second acte.

 

            Le parcours de l’ESCC prenait fin donc aux portes des 32èmes face à une très belle formation, l’objectif minimal fixé. Il reste donc 6 rencontres de championnat à disputer pour l’ESCC (1/4 de celui-ci étant déjà joué) plus l’entrée en coupe d’Aveyron à négocier. Sept rencontres au total pour lesquelles un sans faute est obligatoire pour pouvoir espérer disputer une seconde partie de saison intéressante.

 

            Bonne continuation au Stade Villefranchois tant en championnat qu’en coupe. Leur état d’esprit exemplaire mérite d’être récompensé.

 

 

 

Album photo de la rencontre : ici 

 

 

 

 

Buts :

 

Passeurs :

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- la tentative de lob de Kev’ d’environ 60m, au bout de 3 mn  de jeu, qui aurait mérité de faire trembler les filets.

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- L’état d’esprit général.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Bastos et sa mythique phrase de la seconde MT

Honorable

Partager cet article

Repost 0